Articles

Affichage des articles du décembre, 2012

Le club des cinq

Image
Ils sont quatre amis, à peine dix-sept ans. Il y a Luca, Le saint, Bobby et le narrateur. Quatre amis qui ont monté un groupe de rock dans une église d'une petite ville italienne. Une vie bien rangée avec des parents aimants et tous soudés par leur croyance en dieu. Une petite ville tranquille où tout le monde connaît tout le monde. Une ville calme sans histoire. Enfin en apparence.

Dans cette petite ville bien tranquille, vit une jeune fille prénommée André. André sans E à la fin, comme un garçon. Pourtant il n'y a pas d’ambiguïté sur son sexe. André est une très jolie jeune femme, d'à peine dix-sept ans. Elle plaît beaucoup aux hommes et sa réputation de fille facile n'est plus à faire. Elle traîne dans les bars, ne va pas à l'église et sa beauté fascine tous les paroissiens. Elle devient l'objet des fantasmes des hommes de la ville, jeunes ou vieux, mariés ou célibataires. Nous quatre amis ne sont bien évidemment pas en reste.

Mais comment faire pour la rencon…

Dedans dehors

Image
Il est des tableaux dont la réputation est faite indépendamment de la cote de l'artiste. Le Cri de Edvard Munch en fait partie. 

Le Cri a, un jour, été volé. C'est d'ailleurs comme cela qu'il a été découvert par le grand public en 2004, suite à l'histoire rocambolesque de son vol en plein jour au Musée d'Oslo par trois jeunes voleurs amateurs. Un incroyable coup de maître. Une histoire qui n'est pas sans rappeler le vol de La Joconde en 1911 par un vitrier italien, amateur d'Art, qui garda l'oeuvre roulée chez lui pendant près de deux ans. Mais la comparaison s'arrête ici. En effet, si le portrait de Mona Lisa est un objet unique dans les centaines d'œuvres de Leonardo da Vinci; à la mort d'Edvard Munch, on a recensé quatre tableaux différents du Criexécutés sur une vingtaine d'années et plus de 1900 autres versions picturales (pastels, lithographies, etc.) de la même scène. 

Le cri
Le Museum Of Modern Art (MOMA) de New York depuis le 1…